Agir > Espace activités > Canyonisme > Fiche pédagogie ACM > Conditions d’organisation ...

Canyonisme

Conditions d’organisation de la pratique

L'encadrement

Les conditions d’encadrement de cette activité contre rémunération sont précisées dans l’article L212 du Code du sport. Il est réalisé par des personnes qualifiées issues du milieu fédéral ou professionnel.

Lieux d'activité

En site naturel ou sur structures artificielles qui permettent l’apprentissage des techniques de progression sur cordes. Les canyons se situent le plus souvent en pleine nature ce qui induit un temps de transport auquel peut s'ajouter une marche d’approche plus ou moins longue.

Déroulement de l'activité

La connaissance de ce milieu spécifique constitue un atout dans l’enseignement des sciences, c’est également un moyen d’accroître la sécurité du pratiquant. Bien que cela ne soit pas une finalité de l’activité, les techniques de progression sur agrès doivent être maîtrisées pour parcourir la plupart des canyons. L’apprentissage est graduel.

Matériel

Une combinaison isotherme qui protège du froid et des chocs, un casque. La progression sur corde nécessite en plus un matériel particulier : baudrier avec longe double, descendeur…

Sites de pratique du canyonisme

Le canyonisme se pratique dans quasiment toutes les régions de moyenne et haute montagne, en métropole et outre-mer. Les canyons sont naturellement creusés par l’eau. Leur morphologie est très variable. Elle est fonction de la nature de la roche encaissante, de la pente, du mode de creusement initial : ainsi il est possible de parcourir des canyons quasi horizontaux ou au contraire très verticaux, plutôt ouverts ou très encaissés.