Agir > Espace activités > Glisse aérotractée > Fiche règlementation > Organisation

Glisse aérotractée

Organisation

Les manifestations nautiques en eau intérieure

Les manifestations sportives nautiques, fêtes nautiques ou autres concentrations de bateaux susceptibles d'entraver la navigation sont soumises à autorisation. L'organisateur de la manifestation doit présenter une demande d'autorisation, au moins trois mois avant la manifestation (art. R4241-38 (c. transp.)), au préfet du département du lieu de la manifestation. La décision d'autorisation est prise par le préfet. Elle est publiée et notifiée à l'auteur de la demande (art. R4241-38 (c. transp.))).

La demande se fait sur un document CERFA.

Les manifestations nautiques en mer

L’arrêté interministériel du 3 mai 1995 modifié par l'arrêté du 7 décembre 2011 relatif aux manifestations nautiques en mer précise les conditions nécessaires au bon déroulement de ces manifestations. Est considérée comme manifestations nautiques toute activité exercée dans les eaux maritimes et susceptibles d’appeler des mesures particulières d’organisation et d’encadrement en vue d’assurer la sécurité des participants et des spectateurs. L'organisateur de la manifestation doit présenter une demande d'autorisation au moins quinze jours avant la manifestation ou au moins deux mois si sa manifestation déroge aux règlements en vigueur nécessite une évaluation d’incidence Natura 2000 ou est susceptible d’affecter de manière significative un site Natura 2000.

Les règles techniques de la FFVL

Conformément aux dispositions de l'article L131-16 du code du sport, la FFVL, en tant que fédération délégataire, établit les Règles techniques spécifiques à la glisse aérotractée pour chacune des disciplines dont elle a la responsabilité.

Ces règles techniques sont consultables sur le site de la Fédération française de vol libre http://federation.ffvl.fr/.

La FF Voile a publié la note d’information relative au kiteboard consultable sur son site web.

Système de sécurité d’un kite

Un équipement de glisse aérotractée fait par ailleurs l'objet d'une normalisation, sans être un EPI : Système de sécurité d'un kite, norme NF S52-503 relative à la réduction ou à l'annulation de l'effort de traction et à la désolidarisation.

La grande majorité des systèmes de sécurité actuels permet de réduire (déclenchement de la sécurité primaire) ou d’annuler totalement (largage total par désolidarisation) l’effort de traction de l’aile afin que le pratiquant retrouve une situation de sécurité́.