Le réseau des sports de nature a participé au Colloque des aires marines protégées

20/10/2015
réseau-des-sports-de-nature-a-participé-au-Colloque-des-aires-marines-protégées

Le Groupe Ressources Littoral (GRL) - groupe de travail animé par l'École Nationale de Voile et des Sports Nautiques (ENVSN) dans le cadre de l’activité du réseau national des sports de nature (suivi par le Pôle ressources national des sports de nature) - s’est réuni du 5 au 8 octobre 2015 à Brest. Vingt-neuf référents « sports de nature » littoraux étaient mobilisés pour y participer. Le 5 octobre, un premier temps de travail avec les référents de quatre départements d’outre-mer a permis d’évoquer les sujets spécifiques aux territoires d’outre-mer et de préciser les modalités de réponses du GRL aux questions soulevées.

Du 6 au 8 octobre les temps de travail classiques du GRL ont alterné avec la participation aux travaux du 3e Colloque national des aires marines protégées.

Les problématiques des différents territoires et des fédérations ont été évoquées lors des temps GRL, le plan d’action 2015-2016 du GRL prendra en compte les demandes d’appui recensées. L’ensemble des restitutions sera accessible sur l’espace collaboratif dédié.

Le colloque national est organisé tous les trois ans par l'Agence des aires marines protégées et l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

L’édition 2015 a permis de faire le bilan, à mi-parcours, de la Stratégie nationale de création et de gestion des aires marines protégées (2009-2011) et, à travers les échanges techniques au sein des ateliers, de renforcer l’efficacité de gestion du réseau afin de permettre à la France de tenir ses engagements nationaux et internationaux en terme de quantité et de qualité du réseau des Aires marines Protégées (AMP). Plus de 500 personnes ont participé au colloque. Étaient présents des gestionnaires d’AMP, des membres du réseau national des sports de nature, des agents des collectivités, des élus, des agents des administrations centrales et des professionnels concernés par la protection du milieu marin.

La participation des membres du GRL aux ateliers du colloque a permis :

  • de positionner l’expertise du réseau sports de nature au sein de plusieurs thématiques de la stratégie nationale des aires marines protégées et de rendre visible la synergie des politiques publiques en matière d’activité physique et en matière de protection de l’environnement ;
  • d’articuler les thématiques des ateliers du colloque relatives à la mise en œuvre de la stratégie nationale des AMP avec les logiques du développement maîtrisé des sports de nature en milieu littoral et marin afin de faciliter l’appropriation par le réseau sports de nature des enjeux de cette stratégie et d’identifier de nouveaux espaces de collaboration avec les gestionnaires.

Les temps formels et informels ont créé des liens entre les référents « sports de nature », les gestionnaires d’aires marines protégées et les services de l’État, ce qui facilitera un travail concerté sur le terrain. La participation du GRL au colloque a été très appréciée par les gestionnaires, les organisateurs et l’administration centrale du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie. Les interventions des référents « sports de nature » littoraux ont été précises, concises et pertinentes. C’est une réelle compétence qui sera sollicitée plus fortement à l’avenir.

Temps forts :

  • l’atelier 13 consacré à la question Gestion intégrée et loisirs récréatifs ; quelles pratiques sportives de nature ? et animé par Patrick Dérogis pour le compte du GRL, a été suivi par 84 personnes. Le Diagnostic Territorial Approfondi (DTA) « sports de nature » mené par le Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d'Opale a été présenté comme outil d’aide à la gouvernance participative. La Fédération française études et de sports sous-marins était aussi à l’honneur via les expériences présentées par les gestionnaires d’aires marines protégées ;
  • les restitutions des différents ateliers du colloque auxquels les membres du GRL ont participé et qui ont permis de pointer des éléments particulièrement intéressants pour le réseau ;
  • la restitution par la direction des Sports, lors de la séance plénière de clôture, de l’ensemble des travaux relatifs au principe 3 (Améliorer) de la stratégie nationale des AMP, axe relatif au développement des usages durables.

L’Agence des aires marines protégées, établissement public opérateur du ministère chargé de l’écologie qui organisait ce colloque, est à l'origine de la participation du réseau national des sports de nature au colloque. C’est une première, cette démarche et l’implication dont le réseau des sports de nature a fait preuve constituent un signal fort et une belle illustration du partenariat qui nous lie.

DÉCOUVRIR LES ACTUALITÉS SUR DES THÈMES IDENTIQUES