Emploi, formation, métier

L’emploi est depuis plusieurs années déjà un enjeu de société. Pour y répondre, le ministère des Sports s’est fixé comme priorité de promouvoir l’organisation d’une offre sportive de qualité, en s’appuyant en particulier sur un encadrement qualifié. À cet effet, le Pôle ressources national sports de nature observe l’emploi et les métiers de l’encadrement dans le secteur des sports de nature. De plus, la consolidation du secteur professionnel des sports de nature est la condition sine qua non pour répondre aux attentes des Français en matière d’offre sportive.

Notre objectif est de renforcer la professionnalisation des encadrants de sports de nature. C’est la raison pour laquelle le Pôle ressources sports de nature (PRNSN) et ses partenaires mènent régulièrement des travaux d’observation des éducateurs sportifs déclarés afin de mieux connaître leur parcours de formation, la réalité de leurs métiers, leurs conditions d’emploi et leurs besoins en matière de formation professionnelle. Par ailleurs, pour favoriser la réflexion commune et les relations entre les acteurs de l’emploi et de la formation dans le secteur des sports de nature, le PRNSN organise des évènements consacrés à cette question.

Observer les professionnels

Les données issues de ces travaux d’observation sont croisées, analysées, puis restituées sous différents formats. Atlas, Enquêtes et Tableaux de bords constituent des outils d’aide à la décision dans le cadre de la définition des politiques publiques.

Ils sont riches d’enseignements qui peuvent permettre de mesurer le poids d’une filière économique, d’orienter la rénovation des qualifications et diplômes pour améliorer l’adaptation de la formation à la réalité de l’emploi, enfin d’éclairer les acteurs de la filière et les décideurs sur le potentiel de développement de l’activité sur chaque territoire.

Savoir combien et où sont-ils

La « famille des éducateurs sports de nature » compte près de 56 400 professionnels en 2018 (exploitation du fichier EAPS). La France est reconnue pour la diversité de ses massifs montagneux et de ses milieux côtiers, assez logiquement la grande majorité des éducateurs déclarent exercer leur activité professionnelle en zones montagnardes (34 % d’entre eux en région Auvergne-Rhône-Alpes) ainsi que littorales.

L’Atlas des éducateurs sportifs déclarés est un outil essentiel pour mieux connaître la répartition des éducateurs sportifs détenteurs d’une carte professionnelle en cours de validité (toutes disciplines confondues). Il permet ainsi à l’ensemble des acteurs du milieu sportif d’identifier le potentiel d’encadrement professionnel à l’échelle nationale, régionale, départementale ou par secteur d’activité.

Les données nationales de déclaration des éducateurs sportifs sont traitées annuellement par le PRNSN. Cela permet notamment à une multitude d’acteurs de bénéficier régulièrement d’un recensement des effectifs, actualisé et spécifiques à leur territoire ou à leur discipline sportive.

Connaître leurs métiers et leurs besoins en formation

Dans le cadre d’une réflexion collective sur le secteur professionnel des sports de nature, les enquêtes menées auprès d’éducateurs sportifs en activité depuis 2005 permettent d’observer les conditions d’exercices des métiers de ce secteur. Elles apportent des données fiables et objectives, utiles aux services de l’État et aux acteurs concernés pour développer, adapter, stabiliser ou rénover l’offre de pratique.

Des réflexions par filière d’activités ont été conduites pour répondre à une demande d’adaptation des qualifications à la réalité des métiers de l’encadrement. Elles se traduisent par la publication de données dans la collection Enquête, qui permettent de mieux connaître les professionnels.

Le savoir-faire acquis dans ce cadre permet d’étudier l’ensemble des éducateurs déclarés en sports de nature comme une filière à part entière. L’exploitation du grand nombre de données disponibles sur les éducateurs sportifs en activité selon une méthode d’analyse statistique multidimensionnelle (développée avec et mise en œuvre par Éric Maurence Consultants) révèle le cœur de métier de ces éducateurs. Cette analyse factorielle des correspondances est destinée à établir des profils types d’éducateurs sportifs, tous sports de nature confondus.

Présenter des indicateurs clés

Nombre de diplômés, effectifs d’éducateurs déclarés en sports de nature, proportion d’éducateurs en activité professionnelle, tels sont des indicateurs nationaux que le PRNSN traite tous les ans pour mettre à jour les chiffres clés relatifs à l’emploi et la formation dans le champ des sports de nature. Publiés sous forme de chiffres clés, dans la collection Tableaux de bord, ces indicateurs permettent de suivre régulièrement l’évolution des faits observés et d’évaluer si les objectifs fixés ont été atteints.

Chiffres clés des sports de nature en 2016 : emploi et formation. PRNSN, 2017. (Tableaux de bord)

Développer l’emploi, ensemble

Les connaissances issues des travaux d’observation constituent la base de l’accompagnement que le PRNSN apporte aux acteurs impliqués dans les questions d’emploi et de formation dans le secteur des sports de nature.

Afin d’en assurer un large partage et de tracer des perspectives communes de développement, le PRNSN organise régulièrement un séminaire dédié à ce sujet.

Séminaire emploi et formation dans les sports de nature

Les séminaires constituent un temps privilégié de partage entre les acteurs de l’emploi et de la formation dans le champ des sports de nature. Agents de l’État, des collectivités territoriales et des fédérations sportives, moniteurs et représentants des syndicats professionnels peuvent s’informer, échanger et débattre lors des séances plénières, tables rondes et ateliers.

Les différentes éditions de ce séminaire (2016, 2012, 2008, 2005) ont permis aux acteurs d’observer la filière des sports de nature, de valoriser la dynamique de l’emploi dans ce secteur, d’outiller les plans de professionnalisation des fédérations, de questionner la réalité de l’emploi dans les sports de nature, de réfléchir à la rénovation des qualifications, de mettre en avant les nouvelles formes d’organisation et d’accompagnement de l’emploi, etc.