Valérie Lourdel : « Observer pour mesurer les tendances des loisirs sportifs des 16-25 ans »

02/04/2019
entretien-vl-ucpa

Valérie Lourdel
Directrice de la marque et de la communication, UCPA

L’UCPA a récemment présenté les résultats d’une enquête sur les loisirs sportifs des 16-25 ans réalisée avec le CRÉDOC . Chaque année elle permet de suivre les évolutions, les nouveautés et d’explorer les nouvelles tendances des loisirs sportifs des 16-25 ans. Quels enseignements peut-on tirer du millésime 2018 ?

Cette année, tous les indicateurs sont à la hausse et les tendances déjà observées les années précédentes se confirment. En effet, aujourd’hui 75 % des 16-25 ans font du sport au moins une fois par semaine (+7 points par rapport à 2015) et 53 %, plusieurs fois par semaine voire quotidiennement (+8 points par rapport à 2015). En plus d’être toujours plus assidus dans leur pratique sportive, ils recherchent davantage de diversité et pratiquent en moyenne 3 activités en 2018, contre 2,4 en 2016.

Ces tendances rassurent face à la crainte d’un décrochage de l'activité physique de la jeunesse. Le sport apparaît bien comme un lieu d’engagement et d'expression, une manière pour les jeunes d’affirmer leur rôle social.

La comparaison des résultats avec les années précédentes montre que les 16-25 ans sont également de plus en plus sensibles à la diversification des espaces de pratique : si le sport à domicile continu d’être leur modalité privilégiée, le besoin de pratiquer en pleine nature ou d’investir la ville est lui aussi en nette augmentation. Comment peut-on expliquer ce phénomène ?

En un mot, l’envie d’être plus heureux. La sensation de liberté que procure la pratique hors cadre, que ce soit en milieu naturel, à la maison ou en milieu urbain, fait écho au besoin de créer sa propre pratique, de se libérer des contraintes qui pèsent par ailleurs sur d'autres champs du quotidien. Comme le dit également la hausse du nombre moyen d'activités pratiquées par les 16-25 ans, en matière de lieux de pratiques c'est le pluralisme et la volonté d'intensifier son temps libre qui s'expriment. Un temps libre qui rime aussi avec partage, l'enquête révèle en effet que 39 % des jeunes partagent des photos d’eux durant leur activité sportive, soit 11 points de plus qu'en 2015.

Si les sports de pleine nature, hormis le VTT, sont assez peu présents, c'est aussi parce qu'ils sont moins fréquemment pratiqués dans l'année, mais cela ne signifie pas pour autant qu'ils perdent en attractivité

Assiste-t-on ces dernières années à des changements dans le classement des sports outdoor préférés par les jeunes ?

Le top 10 des sports les plus pratiqués par les 16-25 ans connaît quelques mouvements cette année et confirme une nouvelle fois dans le top 3 le fitness et le running qui font clairement partie des sports de prédilection des jeunes. La montée du football en deuxième position pourrait s'expliquer par un effet coupe du monde 2018. Il est important de rappeler ici que cette enquête s'intéresse à toutes les pratiques sportives (en dehors du sport scolaire) qu'elles soient encadrées ou libres, dans un équipement ou pas, pratiquées dans une logique ludique avec des amis ou plus compétitive au sein d'un club. Le football et le basket peuvent ici être auto-organisés, dans un parc ou un espace urbain aménagé. Tout comme la danse qui arrive en bonne position. Les jeunes sont nombreux à aimer danser, notamment dans des cadres festifs et oui ils considèrent, à juste titre, que c'est une activité physique ! Si les sports de pleine nature, hormis le VTT, sont assez peu présents, c'est aussi parce qu'ils sont moins fréquemment pratiqués dans l'année, mais cela ne signifie pas pour autant qu'ils perdent en attractivité. Les sports de glisse font toujours rêver les jeunes et ils sont nombreux à vouloir vivre des expériences marquantes, dans la nature, guidés par des éducateurs sportifs qui s'adaptent et répondent aussi à leur besoin d'inventer et d'être acteur de leur pratique.

Partager

Autres actualités pouvant vous intéresser