Agir > Espace activités > Vélo tout-terrain > Règlementation > Définition

Vélo tout-terrain

12 mars 2019

Définition

Le vélo tout-terrain (VTT) est un vélo destiné aux terrains accidentés, hors routes goudronnées et désigne une discipline sportive qui utilise ce matériel et qui regroupent plusieurs activités de compétition ou de loisir.

Le cross-country (XC) : C’est la discipline d’endurance du VTT. La variété des terrains rencontrés sur le parcours doit permettre l’expression des qualités techniques (pilotage, franchissement …) et physiques des coureurs (gestion d’un effort avec des variations de rythme). C’est la discipline olympique du VTT.

L’enduro : Organisée majoritairement dans les régions à profil montagneux, l’enduro est une épreuve composée de spéciales (sections chronométrées) et de liaisons (sections non chronométrées) dont le classement est effectué sur la base du cumul des temps mis par le coureur à parcourir les spéciales (chronométrage individuel). Les liaisons se font soit en VTT soit en utilisant une remontée mécanique.

La descente ou Downhill (DH) : Épreuve individuelle contre la montre sur un parcours très technique avec un profil descendant parsemé d’obstacles où sont privilégiés les paramètres vitesse/pilotage.

Le trial : discipline qui consiste à franchir des zones naturelles ou artificielles faisant appel à des notions d’équilibre et de maîtrise du vélo sans avoir d’autres appuis que les pneus.

La randonnée permet de parcourir à VTT des itinéraires sur un ou plusieurs jours sans classement ni chronométrage avec des difficultés et des terrains variés.

La Fédération Française de Cyclisme (FFC) est la fédération sportive qui a reçu délégation pour le vélo tout-terrain cross-country, enduro, trial, vélo tout-terrain (descente, eliminator, four cross) (arrêté du 31 décembre 2016).
La Fédération Française de Cyclotourisme (FFCT) est la fédération sportive qui a reçu délégation pour les disciplines cyclotourisme (arrêté du 31 décembre 2016).

L'article L131-14 du code du sport dispose que dans chaque discipline sportive, et pour une durée déterminée, une seule fédération agréée reçoit délégation du ministère chargé des sports. Le statut de fédération délégataire ouvre droit à des prérogatives énumérées aux articles L131-15 et L131-16 du code du sport. Il permet, d'une part aux fédérations ayant reçu délégation d'organiser les compétitions sportives à l'issue desquelles sont délivrés les titres internationaux, nationaux, régionaux ou départementaux, de procéder aux sélections correspondantes, d'autre part d'édicter les règles techniques propres à leur discipline et les règlements relatifs à l'organisation de toute manifestation ouverte à leurs licenciés. Enfin, l'art. L311-2 (c. sport) du Code du sport dispose que « les fédérations sportives délégataires, ou, à défaut, les fédérations sportives agréées peuvent définir, chacune pour leur discipline, les normes de classement technique, de sécurité et d'équipement des espaces, sites et itinéraires relatifs aux sports de nature ».