Vol libre

09 juin 2017

Qu'est-ce que le vol libre ?

La discipline sportive vol libre comprend trois activités sportives qui recouvrent des formes de pratique de vol libre variées. Chaque discipline respecte des règles techniques et des réglementations qui lui sont propres, variant notamment en fonction des lieux de pratique différents selon les activités.

Le deltaplane (ou aile delta) est un sport aérien pratiqué par un pilote (ou libériste) équipé d'une aile semi-rigide ou rigide décollable à pied. La mise en vol peut se faire au départ d'un relief, au moyen d'un treuil sur terrain plat, ou par le remorquage d'un Ultra Léger Motorisé (ULM).

Le parapente est un sport aérien pratiqué par un pilote (ou libériste) équipé d'une aile souple décollable à pied. Le décollage peut s'effectuer au départ d'un relief ou au moyen d'un treuil sur terrain plat.

Le speed riding associe le parapente et le ski, et permet de voler au-dessus des pentes enneigées, équipé d'une voile de faible surface, d'une sellette, et d'une paire de skis, en alternant le vol et la glisse.

À noter que toutes les pratiques du vol libre sont accessibles aux publics à mobilité réduite.

Découvrir les diverses formes de pratiques du delta sur le site de la FFVL

Découvrir les diverses formes de pratiques du parapente sur le site de la FFVL

Le législateur, dans l'arrêté du 3 mai 2017 définit l'aéronef ultraléger non motorisé (AUNM) comme « un aéronef non moto propulsé́, monoplace ou biplace, apte à décoller ou atterrir aisément en utilisant l’énergie musculaire du pilote et l’énergie potentielle ».

Le deltaplane et le parapente sont considérés par le législateur comme des PUL tels que définis dans l’annexe – chapitre I de l’arrêté du 24 juillet 1991 modifiée relative aux conditions d’utilisation des aéronefs civils en aviation générale

La fédération Française de Vol Libre (FFVL) est a fédération sportive qui a reçu délégation pour la discipline vol libre (arrêté du 31 décembre 2016).

L'article L131-14 du Code du sport dispose que dans chaque discipline sportive et pour une durée déterminée, une seule fédération agréée reçoit délégation du ministère chargé des Sports. Le statut de fédération délégataire ouvre droit à des prérogatives énumérées aux articles L131-15 et L131-16 du Code du sport. Il permet, d'une part aux fédérations ayant reçu délégation d'organiser les compétitions sportives à l'issue desquelles sont délivrés les titres internationaux, nationaux, régionaux ou départementaux, de procéder aux sélections correspondantes, d'autre part d'édicter les règles techniques propres à leur discipline et les règlements relatifs à l'organisation de toute manifestation ouverte à leurs licenciés. Enfin, l'art. L311-2 (c. sport) du Code du sport dispose que « les fédérations sportives délégataires, ou, à défaut, les fédérations sportives agréées peuvent définir, chacune pour leur discipline, les normes de classement technique, de sécurité et d'équipement des espaces, sites et itinéraires relatifs aux sports de nature ».

Fiche règlementation

Fiche pédagogie ACM

Ressources

En savoir plus