Agir > Guides et fiches techniqu ... > Développer la pratique mu ... > Savoir combiner et enchaî ...

Développer la pratique multisport de nature chez les jeunes

Savoir combiner et enchaîner

Les pratiques enchaînées, recherchées pour leur variété et leur caractère ludique, ne constituent pas une simple juxtaposition de disciplines. Ce sont des sports à part entière qui ont leur propre stratégie et qui apporte une cohérence éducative. Savoir combiner et enchaîner différentes activités demande au pratiquant de la polyvalence et une certaine faculté d’adaptation.
Le « savoir combiner et enchaîner » s’acquiert par la pratique d’une grande variété de disciplines enchaînées, plus ou moins standardisées et avec des formats différents (triathlon, aquathlon, duathlon, swimrun, raid multisport). De nombreux formats ont leur pendant hivernal.

Savoir enchaîner

Basé sur l’endurance, l’enchaînement permet de développer et de diversifier ses expériences motrices, ce qui demande au pratiquant une certaine polyvalence ainsi que des facultés d’adaptation. Les sportifs, et plus spécifiquement les pratiquants de sports de nature, pratiquent en moyenne plusieurs activités. Au fil des saisons, pour varier les émotions et selon l’offre de proximité et l’accessibilité aux lieux de pratique, beaucoup de sportifs sont attirés par le multisport. Les disciplines enchaînées captent ces pratiquants multisports, à la recherche de la variété et de la complémentarité, aussi bien que de nouveaux chalenges.

Changer de support et varier les milieux sont autant de richesse et de complexité qui nécessitent pour le pratiquant de diversifier ses habiletés motrices, techniques, physiques par l’acquisition de compétences spécifiques mais également transversales. Les changements de mode de locomotion opérés lors des transitions ne représentent qu’un faible pourcentage du temps de pratique, pourtant ils ont toute leur importance et constituent un temps fort, technique et stratégique. Synonymes de changement de
milieu et de matériel, ces transitions nécessitent d'être préparées et anticipées dès l'organisation de l'activité.

Elles demandent des adaptations physiologiques et sensorimotrices pour repartir sur une nouvelle activité. Le passage de la position allongée et portée dans l’eau à la position debout pour commencer une section de course à pied en est un bon exemple.

Ces transitions constituent aussi un moment court de regroupement avec d’autres concurrents, pendant lequel il est nécessaire de conserver, voire de retrouver, un niveau élevé de concentration. En effet, un grand nombre d’informations doit être traité et les choix tactiques à opérer pour garantir la performance rendent les phases de transition complexes. En raid multisport, par exemple, le passage de la course à pied au VTT orientation, nécessite de changer de chaussures, récupérer la carte, de monter sur son vélo, de s’orienter, éventuellement de s’alimenter.

Télécharger la fiche Organiser une activité de raid multisport (Savoir combiner et enchaîner)